La vie

" A quoi sert de me revolter contre la Vie ? De me révolter contre le vent, le soleil, la pluie ?

Accepter la Vie, ce qu'Elle apporte, ce qu'Elle enlève, ce qu'Elle donne, ce qu'Elle prend, c'est la clé qui ouvre l'accés au "bien de l'être", à la paix et la sérénité, à la lumière.

Car la Vie est une école où tous les jours sont des maîtres. Chaque instant des leçons, tous les endroits de la terre des classes.

Les récréations sont les moments de "laisser aller" où je peux me délecter de la liberté et du libre choix de mes agissements, de mes sentiments, de ma destinée." (J.S.08/99)

 

Les mots


" Le jeu, le combat, l'échange de mots verbalisés ne sont pas toujours conscients ! Les mots sont parfois lancés, propulsés, soufflés sans y prêter l'attention requise.

Il sont souvent captés, entendus, compris et retenus sous un angle/image/définition différent que celui avec lequel ils ont été émis.

Ils peuvent heurter, blesser, déchirer, tuer ... Adoucir, bercer, endormir, créer.

Ils apportent illusions ou réalités, mensonges ou vérités.

Qu'ils laissent des doutes, des inquiétudes, des croyances, des confirmations, de la joie ou de la peine, ils ne sont qu'un vent déclenché par l'instant présent et porté par la situation du moment.

Les mots sont comme les grains de sable sur le rivage, nous pouvons en faire des châteaux, en lancer des poignées en l'air ou bien nous allonger dessus et sentir s'il sont froids ou chauds, accueillants ou agressifs.

Tout cela dépendra du moment de la journée, de la saison de l'année, du seuil de conscience où nous sommes arrivés. " (J.S.08/99)


Laisse venir

" Laisse venir, avec toute la paix, la sérénité, la confiance qui réside au plus profond de toi, ce lendemain qui sera tien." (J.S.08/99)

 

Jac Autridg86

Descente des falaises d'Autridge dans les gorges de l'Ardèche 1986

*******

Ces textes se sont écrits comme jaillit la source pure et vivifiante. Ils venaient à mon esprit et confirmaient les leçons des expériences vécues.