Nous ne sommes pas ce corps/mental que nous croyons être.

Vous êtes, je suis, nous sommes "ce" qui habite ce corps/mental. Ce corps/mental, véhicule "ce" que nous sommes, sert à la manifestation de "ce" que nous sommes. Cette forme physico-cérébrale révèle à "ce" que nous sommes ses potentialités, met en lumière "ce" que nous sommes.

Dit d'une autre manière : Cette forme(physico/mentale) nous porte à nous connaître nous-même, à connaître "ce" que nous sommes en réalité et de manière globale. C'est de par la conscience, qui s'exerce et agit à différent degré dans les formes humaines, que cette révélation de "ce" que nous sommes se passe.

En effet, la conscience est une fonction ou faculté dont est doté l'être humain. Elle semble agir et s'exercer dans des proportions et des fréquences diverses suivant le spécimen(humain) considéré. Pour les formes animales, végétales, minérales, il n'y aurait pas cette restitution(mise à jour) de faite. Dans ces cas, "ce qui est"(et que nous sommes) s'expérimente sans s'en rendre compte.  
Chez l'être humain, nous pourrions donc parler là "d'ouverture de conscience", de mise en éveil de potentialités latentes non éclairées en nous : Nous sommes et nous nous rendons compte que nous sommes, avec tout ce qui est mis en évidence.

A travers l'humain conscient, "Ce" que nous sommes aurait le désir de se révéler dans toutes ses dimensions au grand jour, c'est à dire, à sa consience même. Pour cela, toutes les expérimentations sont mises en oeuvre, sans connotations qualitatives ou criticables.

Cela peut paraitre simple, et bien oui, cela est simple. La complication arrive lorsqu'il y a usurpation des rôles, je veux dire quand l'objet (le mental humain) se prend pour le sujet ("Ce" qu'il est au-delà de cet organisme corps/mental).

Le mental humain, avec tout son conditionnement personnel, a la tentation de s'identifier au reflet de "Ce" qui l'anime. Dés lors, peuvent arriver souffrances, incompréhensions, méprises et perdition. Cependant, ces états auraient une seule fonction : celle de synthétiser le rappel de "Ce" que nous sommes à sa réalité.


écrin étincelant jac

L'écrin étincelant, ou cercle de l'unicité - JS juillet 2013