Je me suis aperçu que tout est addiction pour le mental oublieux de sa vraie nature.

Je m'explique :

Partant du principe, fondement de ce blog, que nous sommes ce qui observe (conscience impersonnelle), et que tout ce qui apparaît à ce regard est "objet inconsistant et illusoire", le mental, ou l'ego identifié à ce corps/mental, devient dépendant de tout. En effet, il ne peut, s'il n'a pas réalisé ce qu'il est vraiment (conscience impersonnelle), donner un juste statut aux choses qui se présentent à lui. Ainsi, il en devient addict.

Cet état de fait devient évident car, lorsque ce même mental se trouve face au vide, au rien, lorsque toute occupation, objets de divertissement (matériels ou psychiques) sont absents, il entre dans une angoissante agitation telle celle du drogué en manque du produit qui lui apporterait un bien-être factice et enfermant.

Quelques exemples : La perte de l'emploi, du partenaire de vie, d'un parent/ami, d'une habitation, du véhicule, de la vue, de l'odorat, de l'ouie, des plaisirs physiques... La relation compulsive ou/et obsessionnelle avec la nourriture, les vêtements, l'image qu'il a de lui, l'argent, les produits excitants/obnubilant/psychédéliques... L'abscence d'activité, d'idées, de projets, d'envies...

Ces exemples, parmis tant d'autres, nous donnent un aperçu de ce auquel le mental en question s'attache. Il s'emprisonne et se rend malheureux, souffre et se prend pour une victime, accuse la maladie, la fatalité ou les autres.

Tant que ce mental s'identifie absolument à ce corps, il reste dépendant de tout ce qui se rapporte au monde manifesté, aux phénomènes qui se passent en lui et à l'extérieur de lui. Aux pensées, à ce qu'il ressent, voit, goûte, entend, dit...

Face à cette imposture, installée par le "jeu"(voir sur Mémoire_EPC_original) que la vie a mis en place pour que se révèle ce que nous sommes, il est possible de rétablir la situation fallacieuse dans lequel se trouve ce mental. Comment ?

Pour cela, je vous invite à participer à la (journée_Cap_vers_l'être_site_mars15). Cette journée est proposée pour, d'une part, avoir un aperçu sur la psychologie qui habite le mental, et d'autre part donner un rappel sur l'être que nous sommes.

Le mental a aussi la possibilité de remettre en question, reconsidérer les données qui se sont installées en lui et qui occultent sa véritable nature.

Je me tiens à votre disposition pour toutes demandes de précisions concernant se sujet.

 

P5020164

Grotte de la Frite - mai 2015 - JS